Horlogerie : le succès d’un savoir-faire d’exception.

Représentant 2% du produit intérieur brut de son pays, l’horlogerie suisse comptabilise le même volume de salariés qu’un autre domaine d’expertise local : les assurances. Focus sur un savoir-faire reconnu et labélisé, qui a su imposer son prestige et sa suprématie dans le monde entier.


Réputation et label : visa pour l’exportation.

Depuis près de cinq siècles, l’horlogerie suisse bat au rythme d’une réputation constante et sans pareille, faisant rayonner aux quatre coins du monde l’aura d’un savoir-faire exclusif, fiable et précis, à la fois traditionnel et innovant.

Née à Genève, cette manufacture de haute voltige reste aujourd’hui encore particulièrement concentrée, s’en tenant à une localisation limitée à un chapelet de cantons (Bâle, Soleure, Jura, Neuchâtel, Berne et Vaud). Certifiées par un label officiel (le fameux « swiss made »), les montres et les bijoux suisses s’exportent comme des petits pains, se vendent à prix d’or, accompagnent les exploits sportifs et les productions cinématographiques, et connaissent une vie élégante et trépidante, briguant parfois un second mandat de prestige et d’action via le marché de l’occasion.

Intemporalité et innovation : visa pour l’éternité.

À la fois intemporels et incarnés, les modèles créés par des techniciens de pointe et des designers de talent font les beaux jours de marques qui n’ont de cesse de réinventer la mesure et l’expression du temps, sachant osciller à la perfection entre les besoins d’innovation et les envies de beauté d’un monde qui avance sans arrêt et qui en attend toujours davantage. Vitrines annuelles frappant la cadence du marché et offrant à admirer ses plus belles réalisations, les Salons « Baselworld » (à Bâle, ouvert au grand public) et « SIHH » (à Genève, réservé aux professionnels) sont les témoins de l’extraordinaire capacité de créativité et de réactivité de l’horlogerie helvète, pour le plus grand plaisir des visiteurs internationaux, et pour le plus grand bien de l’économie intérieure.