Trois Grandes particularités de la Ville de Genève

La 2e plus grande agglomération suisse regorge de sites exceptionnels que le touriste de passage appréciera certainement. Son passé riche, son histoire actuelle et sa position prédominante en font un passage incontournable lorsqu’on visite la Suisse. Voici trois endroits à découvrir absolument.

Le Jardin Anglais et l’Horloge Fleurie

Un tour au pied du pont du Mont Blanc est un incontournable des visites touristiques de la ville. Et cela n’est pas sans raison puisqu’au cœur du Jardin Anglais, on découvre une des plus célèbres curiosités de la ville, l’horloge fleurie.

Dans un parc plein de verdure où calme et quiétude sont rois, trône la grande Horloge Fleurie. Une horloge géante composée de 6500 plantes et dont les secondes sont comptées par une aiguille de 2.5m de long, ce qui en fait l’aiguille la plus grande au monde.

Le banc le plus long du monde sur la promenade de la Treille

Avec ses 120 mètres de long, ses 180 planches et ses 61 pieds, le banc de la Treille est le banc le plus long au monde. Construit en 1767, il commence à la Place Neuve jusqu’à la Vieille-Ville. Il se trouve au pied de l’Hôtel de Ville sur la Promenade de la Treille qui est aussi la plus vieille promenade de la ville.

Lieu de détente et de repos, on y trouve le marronnier officiel, dont l’éclosion du premier bourgeon marque le début du printemps ainsi que la statue de Charles Pictet de Rochemont. C’est aussi le lieu de différentes manifestations comme la Fête de la musique ou encore la Restauration genevoise.

Le Jet d’eau

Présent sur toutes les cartes postales de la ville, le Jet d’eau est devenu en quelques années le symbole de Genève. Il faut dire qu’il a de quoi impressionner avec la hauteur de son jet de 140 mètres et ses 500 litres d’eau expulsée à la vitesse de 200km/h, ce qui en fait le jet le plus haut de la planète.

Soupape de sécurité de l’usine hydraulique de la Coulouvrenères, le jet a été déplacé en 1891 près des quais pour les visiteurs. Aujourd’hui, on l’observe depuis le quai du général Guisan surtout entre mars et octobre. C’est un spectacle à ne pas manquer, toutefois, il faut prendre garde au vent !